Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

CNRS

Rechercher




Accueil > Présentation

Organisation et fonctionnement

par Olivier DULIEU - publié le

L’organisation repose sur un directeur (actuellement Olivier Dulieu, Laboratoire Aimé Cotton, Orsay) et deux directeurs adjoints (Nadine Halberstadt, Laboratoire Collisions, Agrégats, Réactivité de Toulouse et Thierry Stoecklin, Institut des Sciences Moléculaires de Bordeaux).

Le GDR est aussi animé par son comité scientifique, actuellement composé de : Nadia Bouloufa (LAC, Orsay), Nadine Halberstadt (LCAR, Toulouse), Dominique Sugny (ICB, Dijon), Majdi Hochlaf (MSME, Marne-la-Vallée), Andrea Simoni (IPR, Rennes), Thierry Stoecklin (ISM, Bordeaux), Osman Atabek (ISMO, Orsay), Ugo Ancarani (SRSMC, Metz), Sabine Morrisset (ISMO, Orsay), Francesca Ingrosso (SRSMC, Nancy), Fabien Gatti (ISMO, Orsay), Olivier Dulieu (LAC, Orsay), Christoph Meier (LCAR, Toulouse), Daniel Pelaez-Ruiz (PhLAM, Lille), Maxence Lepers (LAC, Orsay).

Les trois thématiques scientifiques sont animées par des binômes qui pourront évoluer au cours du temps.

Le GDR THEMS s’appuie sur l’organisation de rencontres thématiques (sur un rythme annuel) au cours desquelles sont présentées des contributions scientifiques à la suite d’appel à contributions. Parmi les thèmes abordés pourront figurer les méthodes dépendant du temps pour les systèmes moléculaires environnés, les approches mixtes classiques/quantiques, les principes et champs d’application de la méthode MCTDH, la dissipation d’énergie dans des systèmes moléculaires,… L’accent sera mis sur l’implication des jeunes chercheurs (doctorants, post-doctorants), ainsi que sur les discussions en séance plénière ou en groupes de travail.


Le GDR THEMS apporte un soutien ponctuel à l’organisation de conférences notamment au travers de la participation de jeunes chercheurs à des conférences internationales, ou par versement direct à des conférences ou workshop relevant directement des intérêts du GDR et se déroulant en France.

Le GDR THEMS souhaite aussi favoriser les collaborations entre équipes participantes, en finançant des séjours (d’une durée typique d’une semaine) de chercheurs (notamment des jeunes) dans une autre équipe.